Export & Economie
pre PRODUCTION
ÉVOLUTION DES SUPERFICIES
L'expansion frénétique des récoltes
 
Entre 1820, date de création du cadastre, et 1880, le vignoble passe de 38 000 à près de 80 000 hectares malgré l’apparition de l’oïdium en 1850, rapidement maîtrisé par pulvérisations de soufre.

A partir de 1882, tardivement par rapport au reste de la France donc moins brutal, mais tout aussi dévastateur, le phylloxéra détruit en partie le vignoble
.

Les nouvelles vignes, greffées sur plants américains, s’installent et, timidement, le vignoble renaît.

L’arrivée du chemin de fer développe une forte demande de vins «sains et légers», destinés au coupage avec les vins d’Afrique du Nord. Ils alimentent les grandes villes, en pleine expansion, où se développent des populations grandes consommatrices de ce qu’on n’appelle pas encore les «vins de table».

Rapidement, accélérée par les progrès de la mécanisation, une frénésie de replantation sans précédent souffle sur la région (en 1906, à peine vingt ans plus tard, on atteint 65 000 hectares !) mais favorise la plantation de cépages peu qualitatifs qui donnent des récoltes très abondantes de vins légers et sans saveur.


L’ère de la reconnaissance

Pour les vins rouges, blancs et rosés, 1930 marque le début des tentatives de classement avec la création de l’association professionnelle des vignerons du Haut-Roussillon. Le régime des VDQS (vins délimités de qualité supérieure) et des AOC est progressivement mis en place par l’INAO, créé en 1936.


A partir de 1936, les Vins Doux Naturels sont les premiers à bénéficier du régime des Appellations d’Origine Contrôlée. Les zones d’appellation Banyuls et Maury sont classées et protégées en 1936 et n’ont presque pas changé depuis cette date. La même année, l’appellation Rivesaltes est créée. En 1956, les différentes appellations de muscats (muscat de Banyuls, de Maury, des Côtes d’Agly) voient leurs situations clarifiées avec la création de l’appellation Muscat de Rivesaltes.


Dans les années 50, commence une politique de recherche de qualité et de regroupement qui aboutit, le 3 octobre 1972, à la création de l’A.O.V.D.Q.S. Côtes du Roussillon. La production des trois anciens V.D.Q.S. qui oscillait entre 600 et 800’000 hectolitres ne sera plus que de l’ordre de 250’000 hectolitres en Côtes du Roussillon.


En 1977, les Côtes du Roussillon et Côtes du Roussillon Villages acquièrent leurs lettres de noblesse en accédant à l’Appellation d’Origine Contrôlée. Les vins n’ont cessé, depuis cette date, de s’améliorer et de renforcer leurs normes de qualités.

 

 



ÉVOLUTION DES SUPERFICIES
ÉVOLUTION DES SUPERFICIES





bottom
http://www.vins-du-roussillon.com
Galerie Photos Ecards Espace de téléchargement Demande d'infos carre Envoyer à un ami carre Ajouter aux favoris
*L'abus d'acool est dangereux pour la santé. Consommez avec modération.

Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon
19, avenue de Grande Bretagne - BP 649 - 66006 Perpignan cedex FRANCE
Tél. : 33 (0)4 68 51 21 22 / Fax. : 33 (0)4 68 34 88 88